Les 3 pièges à éviter pour réussir dans votre vie


L’impact de la société et de votre entourage

“Votre temps est limité, donc, ne le gaspillez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ne vous laissez pas piéger par les dogmes, ce qui reviendrait à vivre selon les résultats de la pensée des autres. Ne permettez pas au bruit des opinions des autres d’étouffer votre propre voix intérieure. Et, surtout, ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. D’une certaine façon, ils savent déjà ce que vous voulez vraiment devenir. Tout le reste est secondaire.”

Steve Jobs

Vous avez une idée révolutionnaire, vous savez que vous pouvez la réaliser et vous n’avez qu’une seule hâte, c’est de vous lancer. Alors vous en parler à vos amis et à votre famille. Mais à votre grande surprise, ils sont tous contre et préfèrent que vous vous trouviez un emploi stable sans fantaisie. Cela vous décourage, vous vous dites qu’ils ont surement raison et trouvez un boulot ennuyant mais stable. Bravo vous avez écoutez les autres et vous êtes passé à côté de votre votre vie.

Nous ne disons pas qu’il ne faut jamais écouter les autres, ils peuvent vous apporter de bonne choses mais aussi peuvent vous faire rater des occasions extraordinaire de faire ce que vous aimez. Seulement prenez le temps d’étudier leur sources : ce qui leur fait dire cela et les résultats qu’ils ont, puis faites vous votre idée.

Pour reprendre notre exemple, qu’est ce qui mène votre entourage à vous décourager ?

La peur : Peut-être qu’ils ne veulent que votre bien mais que la peur les empêchent de voir ce qui est véritablement bien pour votre épanouissement. La peur fait qu’ils ne se concentrent uniquement sur ce qui pourrait mal ce passer et ils voient essentiellement le pire des cas possibles. Souvent infondée, cette peur excessive les ont empêchés de prendre des risques et d’arriver à leurs rêves. Alors voulez vous être guidé par la peur ou prendre des risques pour avoir de réels résultats ?

La jalousie : Certaines personnes, même inconsciemment, n’ont pas le courage de suivre leur rêves et se réconfortent dans le fait que les autre non plus. Alors dès qu’ils vous voient sortir du lot et prendre votre courage à deux mains pour atteindre vos objectifs, ils vous empêchent de le faire car cela les rabaisserait tellement si vous y arriviez.

La société : Aujourd’hui la société guide pratiquement toutes nos actions. Si vous avez pris la décision de créer votre entreprise et éventuellement d’atteindre la liberté financière, c’est que vous êtes déjà un peu détaché de son emprise. Mais pas vos proches ! La société dicte que réussir dans sa vie, c’est avoir des revenus stables, une maison, sa famille et pouvoir vous reposer le weekend. Évidemment vos proches veulent que vous réussissiez votre vie, mais selon cette définition. Si pour vous réussir votre vie c’est réussir vos rêves, voyager toute l’année et ne plus devoir attendre le weekend pour être heureux. Vous ne devez pas suivre leurs conseils sur la réussite car ils ne correspondent pas à votre réussite

L’expérience :  Bien moins probable que les autres possibilités, votre entourage à peut-être déjà essayer de suivre ses rêves et ils n’ont pas réussis. Vous devez dans ce cas étudier pourquoi ils n’ont pas réussis : si ils ont abandonné trop vite, si ils se sont fait eux même décourager…

De plus, votre entourage est-il devenu ce que vous voulez devenir ?

C’est comme si vous suiviez les conseils d’un charpentier pour devenir pâtissier, cela n’a aucun sens !

Finalement, nous vous conseillons de plutôt écouter ce que les gens qui ont atteint vos objectifs ont à vous dire. Et essentiellement de vous écouter vous !


La visualisation positive

Blue, pink and orange skyscape during sunset

Nombreux sont les coachs ou influenceurs qui prônent la visualisation positive, et effectivement tout laisse penser qu’elle n’as que des bienfaits. Cependant, Gabriele Oettingen dans son ouvrage Rethinking positive thinking remet en question cette idée, d’après plusieurs études. Ce que cette chercheuse en psychologie de science social découvre, c’est que la visualisation peut être contre-productif. Visualiser ce que l’on veut c’est un peu rêver, or il a été prouvé que rêver plus de 6 min nous relaxe et donc pouvait tuer notre productivité. Vous pouvez donc rêver mais faites attention à ne pas le faire lorsque vous avez besoin d’énergie pour passer à l’action. On sait également que le cerveau ne fait pas la différence entre le réel et l’imaginaire. Ce qui veut dire que pour votre cerveau si vous rêvez vos objectifs, vous aurez l’impression de les avoir déjà accompli et cela aura tendance à baisser votre motivation. Heureusement, on peut utiliser ce problème à notre avantage en rêvant de ce que l’on veut arrêter par exemple. Il a été prouvé que si l’on s’imaginait manger du chocolat, on aurait moins envie d’en manger dans le réel car c’est comme si on en avait déjà manger. Ce dernier point est à prendre avec des pincettes car quand nous visualisons nos objectifs accomplies nous sommes plutôt motivés et non l’inverse.

Mais si la visualisation positive ne marche pas que faire ?

Gabriele Oettingen à imaginer et tester une technique qui consiste à mélanger le contraste mental et l’implémentation des intentions. Elle nomme cette technique le Woop :

  • Commencez par le contraste mental : Visualisez d’abord vos objectifs puis les résultats qu’ils vont vous apporter. Ensuite imaginez tous les obstacles que vous allez devoir surmonter, pour atteindre vos objectifs.
  • Continuez avec l’implémentation des intentions : il s’agit d’un plan si… alors…. qui vous permettra de guider vos décisions pour surmonter vos obstacles, en fonction des situations.

 

Exemple de Woop :

  1. Objectif : arrêter de fumer
  2. Résultat: être en bonne santé
  3. Obstacles : paquets de cigarettes dans la maison
  4. Plan : Si je trouve un paquet de cigarette dans ma maison alors je le supprimerai.

 

L’avantage de cette méthode est vérifié à court terme, mais aussi à long terme. Si vous voulez vérifier ces sources ou en apprendre d’avantage n’hésitez pas à acheter le livre Rethinking positive thinking.


Être impatient par rapport au résultat

Savez-vous quelle est la seule façon de ne pas atteindre vos objectifs ? C’est d’abandonner ! En effet, il est impossible de ne pas atteindre vos objectifs si vous persister jusqu’à réussir.

Cependant il est totalement normal d’être impatient car c’est dans notre nature et surtout depuis l’arrivée d’internet où tout est accessible immédiatement.

Mais en réalité tout n’est pas vraiment accessible tout de suite, la plupart des objectifs sont le fruit d’actions concrètes, de rectifications et d’acharnement.

C’est pourquoi il vous faudra apprendre à être patient pour ne pas abandonner et arriver au bout des choses.

Mieux vaut une personne qui va jusqu’au bout d’un seul de ses objectifs, qu’une autre qui a commencé des tas de projets sans jamais les mener à terme.

Par exemple dans la création de contenu il existe ce qui s’appel “la traversé du désert”, c’est le moment où vous allez poster du contenu sans que personnes ne le voit et c’est bien dans ce genre de situation qu’il faut persister. Comme le dit casey neistat « Just keep uploading ! ».

Nous avons d’ailleurs traité d’une technique afin d’atteindre ses objectifs à coup sur !


Merci de nous avoir lu, si vous voulez partager d’autres pièges de la vie vous pouvez le faire dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.L'adresse email est requise.