L’esclavagisme moderne

Alors que l’esclavage a été aboli le 27 avril 1848 en France, c’est à dire il y a 170 ans, pensez-vous qu’il existe encore mais sous une autre forme ?

Tout d’abord, donnons la définition d’un esclave :

Personne de condition non libre, considérée comme un instrument économique pouvant être vendu ou acheté, et qui est sous la dépendance d’un maître.

Ca n’existe plus en france me direz vous ? Mais qu’en penseriez vous si on revenait sur trois termes, en fonction de la société actuelle et du salariat :

  • condition non libre : Etes-vous libre d’être où vous voulez quand vous voulez ? Et décidez-vous, sans aucune obligation, ce que vous allez faire de votre journée ?
  • instrument économique : en tant que salarié, que représentez vous pour la société et votre patron ?
  • dépendance d’un maître : Et si ici le maître c’était votre patron, la société ou même la peur ?

 

Attention nous ne critiquons ni les patrons, ni les salariés mais tentons seulement de vous partager notre vision du salariat.

Depuis toujours, nous sommes conditionné à nous soumettre face à une autorité : Nos parents, nos professeurs, nos supérieurs.

Ils nous obligent en quelque sorte à adopter leurs dogmes.

Et si par malheure, nous n’avons pas les mêmes opinions qu’eux, on nous force à rentrer dans le rang et se soumettre à la pensée collective.

Comment on nous oblige ? Par la punition évidemment, cela fait penser à de l’esclavage non ?

Si au lycée vous n’êtes pas d’accord avec votre professeur, votre enseignant vous dira que c’est la leçon et qu’il faut l’apprendre et pas chercher à la remettre en cause. De toute façon vous n’avez pas le choix, vous devez apprendre des choses que vous ne cautionnez pas forcément afin d’avoir de bonne notes et ne pas vous faire punir. Du coté de vos parents, soyez sûr qu’il vous obligeront à aller dans cet filière que vous détestez, juste pour que vous soyez ce qu’ils veulent que vous soyez.

 

Une fois ce conditionnement à l’esclavage terminé, vous êtes prêt à devenir un bon esclave : un salarié. Vous allez pouvoir réaliser les rêves de quelqu’un qui ne s’est pas laissé avoir, votre patron, plutôt que les vôtres. Pour cela vous pourrez dire au revoir à votre liberté géographique et temporelle.

Effectivement, si vous voulez de l’argent pour manger, vous allez devoir travailler 8 heures par jours dans un endroit prédéfini, et cela la plus grande partie de votre vie. Vous retrouverez votre liberté uniquement le weekend et les vacances, ce qui est peu de temps comparé au temps que vous prenez à travailler.

Mais ne vous inquiétez pas vous retrouverez votre liberté une fois la retraite atteinte, vous pourrez ainsi faire tout ce que votre corps vous laisse encore faire… Et seulement si vous avez assez épargné, sinon vous aurez juste le droit de vous ennuyer.

 

Oui, mais moi je veux être salarié pour la sécurité que cela m’apporte.

La sécurité du salariat par rapport à celle de l’entrepreunariat ? On sait que les entrepreneurs investissent leur argent dans des actifs. Contrairement aux salariés qui eux, achètent des passifs pour se persuader qu’ils ne sont pas pauvres.

Et ne pensez-vous pas qu’avoir des revenus provenant d’actifs chaque mois, est plus sécuritaire qu’avoir un salaire chaque mois ?

Vos actifs sont à vous, contrairement à votre job qui ne dépend que de la volonté de votre patron de vous garder dans la boîte. Dans ce cas vous devrez vous dépêcher pour retrouver un autre boulot avant que vos épargnes partent en fumée, et vous n’avez aucune garantie que quelqu’un vous accepte.

N’avez-vous jamais entendu l’histoire de cet homme de 40 ans ayant eu une super carrière, mais qui du jours au lendemain se retrouve sans boulot. Puis 3 mois plus tard, alors qu’il n’arrive pas à retrouver du travail, sa femme lui annonce qu’elle veut divorcer. Est-ce cela la sécurité pour vous ?

 

Oui, mais moi je fait un boulot de salarié qui me plait.

Pour dire cela, il y a de grande chance que vous ne soyez pas depuis longtemps dans votre boulot. Pour ma part j’adore lire, mais si je devais lire 8h par jours, 5 jours par semaine et pendant 4, il est probable qu’au bout de quelques mois lire me repousse. Le seul moyen d’être salarié et épanoui c’est d’être totalement passionné par son boulot, ce qui se fait rare.

En revanche si votre métier vous passionne vraiment, que vous êtes accompli et heureux. Continuez ainsi mais soyez sûr qu’au moment de votre mort vous n’aurez aucun regret sur la vie que vous avez vécu.

Si vous voulez un exemple, vous n’avez qu’à demander à 10 salariés au hasard, s’ils aiment leur boulot et s’ils voudraient le quitter.

 

Mais alors qui est l’esclavagiste moderne ?

L’esclavagiste moderne est en réalité la société

La société a besoin de petits esclaves pour tourner et sans cesse améliorer ses rendements, c’est pourquoi on nous conditionne au salariat depuis tout petit. Pensez-vous que l’école forme des salariés ou des entrepreneurs ? Observez et réfléchissez.

Vous devez rentrer dans la norme, et la norme c’est le salariat.

Tout bon esclave à ses chaînes, et les chaînes modernes sont faites de peur. 

  • Vous avez peur de vous lancer, cette peur vous fait vous focaliser sur les risques et non les opportunités.
  • Vous avez peur de ne pas réussir par vous même, alors que d’autres l’ont fait.
  • Vous avez peur de l’inconnu, alors que l’inconnu c’est l’avenir.

Merci d’avoir lu cet article ! Et merci de montrer cet article à au moins un esclave-salarié qui ne sait pas qu’il en est un, afin de lui ouvrir les yeux et de le faire réfléchir.

La philosophie En Route Vers La Liberté c’est de casser ces chaînes donc allons-y !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.L'adresse email est requise.